Le Far West (2)

Publié le par Estelle

Me revoilà!

Ca fait effectivement un petit bail que je n'ai pas écrit - trop de choses à faire, et trop de choses à dire, alors avant qu'on en arrive au point de non retour avec ce blog, je voulais vous livrer mes impressions du week-end dans le Donegal, aussi appelé le Far West par la créatrice de ce blog. Donc moi. Estelle. Far West parce que c'est quand même pas tout près, le Donegal, c'est à l'autre bout du pays. Vous suivez? Bon.

Alors, le départ commençait bien: nous avions loué une petite voiture, et alors que nous chargions les affaires dans la voiture, il nous est devenu clair que nous partions chargés comme des mulets. Une quatrième personne n'aurait pas pu rentrer, si vous voyez ce que je veux dire! Je rappelle qu'on était 3, et qu'on partait pour 3 jours. Le coffre bondé donc, et trois bonnes heures après nous être initialement rassemblés pour partir, nous quittions enfin Dublin. Efficacité, rapidité, tout ça tout ça.

Bref, le voyage jusqu'à Carrick-on-Shannon s'est effectué pour la plupart de nuit, les naseaux humant l'air frais de la campagne, avec en bonus le coucher du soleil sur fond de Cranberries, U2, des petits groupes locaux quoi! ... Rien à signaler au sujet de Carrick-on-Shannon, si ce n'est que nous y avons bien dormi, bien mangé, et que les panneaux de signalisation irlandais, c'est décidemment la croix et la bannière. Etant souvent co-pilote, je suis passée parfois pour une demeurée qui ne savait pas lire une carte: je vous mets au défi d'indiquer la route au conducteur alors même que le carte indique les noms en anglais, et les panneaux les noms en gaélique!!


Je ne vais pas raconter en détail tout le séjour, mais me contenter de raconter quelques petites anecdotes, des moments passés.

Nous avons traversé le Sligo, visité quelques petites villes, mais surtout admiré le paysage du Donegal. Le Donegal est très montagneux, et dispose aussi de magnifiques plages.


Ce qui restera dans les annales de ce voyage, c'est la reconstitution du générique d'Alerte à Malibu, sur la plage de Knockalla (vous avez bien lu, si si on est en Irlande), à 8h27 du matin, un dimanche.

Courir sur la plage en maillot de bain (et avec une bronchite), par un grand beau temps (mais une température extérieure frolant les 14 degrés), c'était unique, de même que l'imitation de David Hasselhof par Jeff. Quand à moi, Pamela Anderson de substitution, il a fallu mettre en avant des bouées de sauvetage que je n'avais pas: j'ai fait de mon mieux!! La troisième protagoniste quand à elle, a tout à fait bien imité la musique et commenté le générique. Par pudeur sachez que je ne montrerai pas cette vidéo sur ce site, mais j'espère que l'idée de ce que ça a pu donner vous arrachera un sourire!!


Ce dont on se rappelera aussi, c'est la difficulté d'adaptation à la voiture et au traffic irlandais. Combien de fois, au lieu d'allumer le clignotant, avons nous allumé les essuie-glaces! Et surtout, combien de fois, cherchant notre route avons nous dit "c'était là!!" - demi-tour à l'arrache dès que possible et direction le micro-panneau qui indiquait le lieu de visite!

Nous avons aussi pu tester le camping en Irlande, et j'avoue que même si le fond de l'air était frais, on ne l'a pas senti la nuit, et je crois que tous les trois avons bien apprécié ce retour à la nature. Ca a ce petit quelque chose de profondément vrai, ca vous calme un irlandais énervé - quoique, ce n'est peut être pas une bonne image, vu que l'irlandais s'énerve...rarement...jamais....

Nous avons usé et abusé du petit dejeuner irlandais, des pubs avec la musique traditionnelle, de l'ambiance chaleureuse des villes et des villages. Nous nous sommes aussi beaucoup baladés dans le parc national du Donegal, et avons même fait une grimpette de 700 mètres, sur le Mont Erigal. Allez, je sais ce que vous pensez, que 700 mètres, un nourrisson qui a bu du Red Bull peut l'faire. Détrompez vous! La tâche fut ardue, celà nous a pris deux bonnes heures d'ascension sur, tour à tour de la caillasse, et de la mousse mouillée, pour arriver...même pas au sommet, mais presque. La vue a elle seule valait largement l'effort.


La descente fut plus agréable, même si force fut de constater au retour que le soleil en avait profité pour nous taper dessus: nous ne pouvions pas repartir du Donegal sans avoir sa marque de fabrique: l'Irish tan (bronzage irlandais).
Qu'est ce que l'Irish Tan? C'est la marque du T-Shirt sur les bras, le cou, et le dos. Bronzage fort à la mode donc, surtout quand, en tant que girlie girl, vous voulez après mettre un débardeur: c'est chose impossible tellement c'est sexy.  Je n'aurais qu'une chose à dire: vive la Biafine! Chose que d'ailleurs les irlandais ne connaissent pas.

Bref, ce petit week-end fut un vrai délice pour tous les trois, aucun d'entre nous ne voulait rentrer sur Dublin: on était tellement bien dans la campagne irlandaise...la douceur de vivre quoi.

J'espère qu'on pourra remettre ça.
photos © Estelle

Note - le blog a déménagé ici: http://www.estelle-en-irlande.com/
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Estelle 20/08/2006 02:06

Salut!C'est un très beau pays effectivement! Des elfes, j'en ai beaucoup entendu parler, mais vu...non :)

lory 17/08/2006 15:41

coucou,il doit être un pays magnifique...tu as vue les elfs?

Estelle 11/08/2006 10:32

C'est exactement ça :) Vraiment sympa par la bas en tout cas!

irishalexis 10/08/2006 14:51

Aaaah ! Le Donegal ! Le coin le plus perdu en Irlande (et c'est pas peu dire). Rien de tel pour se ressourcer...